Regard Bouddhiste n°20 – Croire

Nous faisons tous l’expérience de croyances profondément enracinées, souvent inconscientes, qui influencent nos vies et modèle notre perception de la réalité. Et après ?

De la croyance à la foi

Les croyances sont d’ordre mental, transmises ou héritées (textes, croyances familiales/collectives…), elles peuvent être propices, réductrices ou neutres. Elles provoquent soit des détours nous poussant vers des choix en contradiction avec notre dharma, soit ouvrent le champ  des possibles vers la recherche de paix intérieure et le désir de libération.Souvent inconscientes, elles sont tissées au corps et déterminent le passage à l’acte spontané de l’individu. Ou bien elles se font libératrices et permettent d’insuffler un nouveau point de vue ; elles deviennent foi lorsque l’on en fait l’expérience au plus profond de soi.
B.K.S. Iyengar, maître contemporain dans la tradition du yoga, donne son exemple de vie pour explication : on peut s’en remettre à Dieu ou à une entité supérieure pour notre guérison, mais pour lui, c’est au travers son expérience du yoga qu’il s’est guérit de diverses maladies. Il a donc foi en la pratique du yoga. Cette discipline permet une nouvelle réalité, elle devient alors médiation, intercession entre le corps, l’esprit et la nature, permettant l’émergence de la foi. Elle s’apparente alors à un don et développe une confiance totale en la Vie, en l’Univers, en Dieu. Croire au présent, c’est « je crois », c’est vivre l’instant présent dans la confiance en la vie.
Au sujet des croyances, B.K.S. Iyengar répondant à la question s’il est nécessaire de croire en Dieu pour pratiquer le yoga : « Croyez-vous en votre propre existence ? Puisque vous croyez en votre propre existence, cela signifie que vous voulez vous perfectionner afin d’avoir une vie meilleure. Alors faites-le, et peut-être cela vous amènera à voir la lumière supérieure. Il n’est donc pas nécessaire que vous croyiez en Dieu, mais il faut croire en vous-même » (B.K.S. Iyengar, L’arbre du yoga).
Les pratiques spirituelles telles que le yoga, la méditation et le yoga nidra, par exemple, nous guiderons vers ce retour à notre centre, notre soi.

Le rêve, support de connaissance

Dans les Yoga Sutra, Patanjali nous dit que « (s.1-2) le yoga, c’est l’arrêt de l’activité du mental – yogascittavrittinirodha» et que « (s.1-23) vous atteindrez également plus facilement l’état de méditation si vous avez une confiance totale dans le principe de vie – ishvarapranidhana » . Croire ! Oui, croire en se déposant au pied d’Ishvara. Au quotidien, c’est l’acte désintéressé « détaché des fruits de l’action » (karma yoga), faire du mieux que l’on peut et lâcher-prise, le résultat ne nous appartenant pas.
Le yoga dispose d’une technique pour parvenir à ce lâcher-prise et cette introspection : le Yoga nidra (yoga du sommeil). Rêve et sommeil deviennent des outils de connaissance par la cessation de l’activité du mental et du raisonnement : « (s.1-38) le rêve et le sommeil sont le support de la connaissance – svapnanidrajnanaalambanam va ». Le protocole de cette pratique suit un cheminement précis afin de « perdre le mental » : prise de conscience de tout le corps et de sa détente, le sankalpa ou résolution positive, rotation de la conscience, pranayama, paire d’opposée (visualisations), images rapides, petite histoire proposant une expansion du champ de sa conscience « normée ». Le sankalpa joue un rôle primordial dans le changement de paradigme de nos anciennes croyances.

La puissance du sankalpa

Le sankalpa est l’énonciation d’une intention sous forme de résolution, comme une graine que l’on plante en nous et qui va germer, croître, jusqu’à devenir réalité… et transformer notre vie. Progressivement, une force prodigieuse se met en route et se diffuse dans le subconscient. Des changements se produisent. Aucune épreuve n’est insurmontable. Il n’est pas nécessaire de croire au sankalpa, c’est lui qui nous converti avec le temps.

Nous vous proposons de vivre cette réflexion et d’expérimenter dans vos corps une séance de Yoga nidra. (écouter ce yoga nidra dans l’article : Yoga nidra – Le temple)

Laisser un commentaire

Fermer le menu